Référentiels de la checklist

La Dila (Direction de l'information légale et administrative) a intégré dans sa checklist Pidila plusieurs référentiels et bonnes pratiques, avec un ordre de priorisation de leurs critères respectifs (en fonction de l’autorité du référentiel et de sa dernière date de mise à jour), soit, dans l’ordre :

Les critères de la checklist ont vocation à être :

  • objectivables : ils ne sont pas soumis à l'interprétation de l'observateur ;
  • vérifiables : ils peuvent être mesurés et/ou contrôlés ;
  • réalistes,
  • universels : ils ne s'appliquent pas à un langage ou à une technologie en particulier.

Ils ne concernent ni les infrastructures ni le matériel.

Référentiel général d’amélioration de l’accessibilité (RGAA)

La version du RGAA 4 date de septembre 2019. Ce référentiel est piloté par la DINSIC (Direction interministérielle du numérique de l’État). Il est disponible uniquement au format PDF (1Mo)

Cerfa numérique

Les objectifs de qualité vers lesquels une démarche en ligne doit tendre sont récapitulés dans les 10 principes d’une démarche en ligne exemplaire.

Ces dix principes donnent du sens aux référentiels techniques obligatoires (accessibilité, interopérabilité, sécurité, etc.) et aux obligations juridiques (ex. : la saisine par voie électronique) ; ils font également référence aux meilleures pratiques des professionnels du web.

Le Cerfa numérique est une déclinaison de ces dix principes en critères opérationnels et vérifiables qui correspondent aux points névralgiques permettant d'évaluer la qualité d'une démarche en ligne.

Charte internet de l’État

Elle a été conçue à la fois pour assurer un socle minimal et fixer des règles communes pour tous les sites de l’administration centrale et des services décentralisés. Elle est structurée en quatre grands domaines thématiques qui couvrent aussi bien la partie visible d’un site internet que l’administration de celui-ci : structure et éléments visuels ; contenus ; fonctionnalités ; gestion opérationnelle.

La Charte internet de l’État prend en compte le référentiel général d’amélioration de l’accessibilité (RGAA) ainsi que les règles du référentiel général d’interopérabilité (RGI) et du référentiel général de sécurité (RGS) spécifiques aux sites web.

Cependant, la version actuelle de la Charte internet de l’État date de 2012; par conséquent, le choix a été fait de supprimer et/ou mettre à jour les éléments obsolètes, en se basant sur les aspects repris par les documents officiels ultérieurs (notamment le RGAA, critères du Cerfa numérique).

Référentiel général d'interopérabilité (RGI)

Le RGI est un cadre de recommandations référençant des normes et standards qui favorisent l'interopérabilité au sein des systèmes d'information de l'administration.

Opquast v3

La checklist Opquast Qualité Web version 3 a été élaborée par une communauté d’experts de la qualité web et regroupe des critères permettant d’optimiser l'accessibilité, le référencement, les performances, la navigation, la sécurité, la qualité de service…

Développement durable

La Dila est fortement engagée en matière de développement durable. Elle a beaucoup travaillé sur la chaîne papier et souhaite étendre cet engagement vers les produits numériques et leur chaîne de fabrication.

Le Pidila a choisi de s’appuyer sur les bonnes pratiques Green IT produites par Opquast en partenariat avec la région Nouvelle-Aquitaine.